Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec
Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures


Intégrer sur le marché de l’emploi les jeunes en difficulté et les jeunes ni en emploi, ni aux études, ni en formation

Pour intégrer sur le marché de l’emploi les jeunes en difficulté et les jeunes ni en emploi, ni aux études, ni en formation, le gouvernement s’engage dans les actions suivantes :

Un service direct pour favoriser l’autonomie personnelle et sociale des jeunes

CJE

Un partenariat avec les carrefours jeunesse-emploi (CJE) par le deuxième volet du programme Créneau carrefour jeunesse pour instaurer un nouveau service direct s’adressant aux jeunes âgés de 16 à 29 ans qui vivent des difficultés personnelles ou d’insertion sociale importantes. Ce service, qui se situe en amont des services d’employabilité, vise à favoriser le développement de compétences et l’adoption de comportements leur permettant d’être autonomes sur les plans personnel et social. Il prévoit la mise en œuvre d’interventions portant sur des thèmes tels que le logement, le budget, la gestion de conflits et, au besoin, la possibilité de diriger les jeunes vers d’autres organismes locaux.

Des services d’employabilité accessibles à toutes et à tous

RCSSS et RCJEQ

Un partenariat avec le Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Réseau communautaire de santé et de services sociaux (RCSSS) et le Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ), afin de mettre en place un projet-pilote qui vise à favoriser l’arrimage entre les jeunes de communautés anglophones du Québec et les services d’employabilité offerts par les carrefours jeunesse-emploi (CJE). L’objectif du projet est d’informer les jeunes d’expression anglaise quant aux services offerts, de faire en sorte qu’ils les utilisent et de doter les CJE de la capacité d’offrir leurs services à une clientèle anglophone.

Un soutien à l’expérience professionnelle dans d’autres régions, provinces ou pays

LOJIQ

Un partenariat avec les Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) dans le cadre du programme Mobilité jeunesse (voir la section Projets structurants) pour permettre à des jeunes en démarche d’insertion socioprofessionnelle qui sont ni en emploi, ni aux études, ni en formation de participer à des stages en milieu de travail et à des projets de groupes hors du Québec ou dans une autre région du Québec que la leur. Ces activités visent à favoriser leur intégration en emploi ou leur retour aux études, notamment en renforçant leur estime de soi et leur employabilité par le développement de leurs compétences.

Des entreprises d’insertion pour préparer les jeunes des centres jeunesse à intégrer le marché du travail

MTESS

Cette mesure s’adresse en priorité aux jeunes qui quittent un centre jeunesse et qui recherchent une première expérience de travail. Elle se déploie par le financement de projets pilotes auprès des entreprises d’insertion par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) pour le développement des compétences de base des jeunes afin d’éviter qu’ils se retrouvent à l’assistance sociale dès leur sortie des centres jeunesse. L’accompagnement offert permettra de sécuriser la trajectoire professionnelle des jeunes, tout en leur permettant de développer leurs compétences et d’explorer des choix de carrière.

Des services d’intégration en emploi sur mesure pour les jeunes

MTESS

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) et des organismes partenaires collaborent afin d’offrir un nouveau service spécialisé pour les jeunes. Ce service établira un plan de match pour les jeunes ciblés ayant pour objectif d’intégrer un emploi ou d’effectuer un retour aux études.

Ce service s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 29 ans rencontrant des obstacles multiples : sous-scolarisation, périodes de chômage récurrentes, isolement social et communautaire, problèmes de délinquance, difficultés d’accès au logement, etc. Il visera en priorité les jeunes prestataires de l’aide financière de dernier recours, les prestataires de l’assurance-emploi ainsi que les participantes et participants éventuels au programme Objectif Emploi.

Le Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale*

MTESS

Afin d’assurer la mise en œuvre de la Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, le gouvernement adopte des plans d’action qui viennent préciser les activités à réaliser afin d’atteindre les buts poursuivis. La préparation par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) d’un troisième plan d’action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale est en cours. Une consultation publique s’est tenue de novembre 2015 au printemps 2016, et le plan d’action doit paraître au printemps 2017.

Le crédit d’impôt pour stages en milieu de travail*

Gouvernement du Québec (GQ)

Le Budget 2015-2016 est venu bonifier le Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. crédit d’impôt pour stages en milieu de travail, une mesure favorisant l’intégration à l’emploi de stagiaires en cours de formation et d’employés-apprentis. Le crédit d’impôt finance partiellement le salaire des stagiaires et de leur superviseur ou superviseuse, rendant ainsi les stages en entreprise plus attrayants. Il contribue à améliorer l’adéquation entre l’offre de formation et la demande de travailleurs et travailleuses en apprentissage. Le crédit d’impôt est majoré pour les personnes handicapées ou immigrantes.

*Le Québec déjà en action en matière de solidarité et pour l’intégration des jeunes en emploi

Mise en ligne : 12 décembre 2016

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information   |   Nétiquette   |   Fil RSS

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017