Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec
Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures


Agir sur les problèmes de santé mentale

Pour agir sur les problèmes de santé mentale, le gouvernement s’engage dans les actions suivantes :

Un soutien psychosocial pour les étudiantes et étudiants collégiaux

Fédération des cégeps

Un partenariat avec la Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Fédération des cégeps pour soutenir le Réseau intercollégial des intervenants psychosociaux, afin de favoriser les bonnes pratiques pour soutenir le bien-être psychosocial des étudiantes et étudiants et leur réussite éducative. Le premier volet du projet s’intéresse notamment à l’optimisation des pratiques en matière de prévention du suicide dans les cégeps. Le deuxième volet vise à intervenir pour prévenir l’anxiété et la dépression et à donner aux jeunes des outils pour les contrer.

Des stratégies d’intervention à la suite d’un suicide

AQPS

Un partenariat avec l’Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) pour évaluer et mettre à jour le programme de stratégies d’intervention à la suite d’un suicide, appelé « postvention ». La postvention vise à diminuer les effets de stress, de crise et de deuil et à contrer le phénomène de contagion qui peut découler de l’identification à la personne suicidée. Le programme de postvention, déployé en milieu scolaire au secondaire et au collégial, pourrait être élargi aux milieux communautaire et professionnel. Il est également prévu d’y inclure une adaptation aux réalités des communautés éloignées, notamment celles des Autochtones.

Le Plan d’action en santé mentale 2015-2020*

MSSS

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a dévoilé, en octobre 2015, le Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Plan d’action en santé mentale 2015-2020 – Faire ensemble autrement, afin de favoriser les pratiques cliniques de collaboration qui améliorent le temps de réponse aux besoins des personnes utilisatrices de services. Il contribue à lutter contre la stigmatisation et la discrimination des personnes aux prises avec un trouble mental et s’inscrit dans la mise en œuvre de mesures de promotion et de prévention.

*Le Québec déjà en action pour agir sur les problèmes de santé mentale

Mise en ligne : 12 décembre 2016

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information   |   Nétiquette   |   Fil RSS

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017