Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec
Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures


Axe 1 - De saines habitudes de vie, dans un environnement sécuritaire

Contexte

La jeunesse est le moment où l’on commence à exercer son autonomie dans des actions qui ont des effets sur la santé, que ce soit, par exemple, faire sa propre épicerie, choisir ses activités et ses modes de transport, s’adonner ou non à la consommation d’alcool, de tabac ou de drogues ou encore établir de nombreuses relations interpersonnelles dans de nouveaux milieux.

En règle générale, les jeunes du Québec sont en bonne santé. Un portrait global positif ne doit toutefois pas occulter certains enjeux. Voici quelques exemples :

  • Les problèmes d’obésité et de surpoids qui sont associés à la mauvaise alimentation et à la sédentarité sont en croissance3 : un jeune sur quatre âgé de 12 à 17 ans faisait de l’embonpoint ou était obèse en 2014, alors que c’était un sur cinq dix ans plus tôt. Cette situation a des effets sur la santé des jeunes, qui peuvent se poursuivre tout au long de leur vie (par exemple, les maladies cardiovasculaires, l'hypertension, le diabète, certains cancers).
  • Les jeunes représentent un groupe vulnérable du point de vue de la santé mentale4, puisque les transitions vers la vie adulte se vivent rarement sans stress et peuvent parfois être éprouvantes. En 2014-2015, 36 % des jeunes âgés de 15 à 24 ans démontraient un niveau élevé de détresse psychologique. Le stress peut être augmenté dans le cas de relations interpersonnelles problématiques, comme celles qui sont associées à l’intimidation ou à la discrimination.
  • Enfin, les jeunes peuvent avoir, plus que les individus appartenant à d’autres groupes d’âge, des comportements mettant à risque leur sécurité ou leur santé. La consommation excessive d’alcool semble être en augmentation, alors qu’elle est passée d’un jeune sur quatre à un jeune sur trois en quinze ans5, tandis que d’autres enjeux comme le tabagisme ou les relations sexuelles non protégées continuent d’affecter la santé des jeunes.

Cet axe d’intervention comporte cinq objectifs :

  1. Favoriser de bonnes habitudes alimentaires;
  2. Encourager un mode de vie physiquement actif;
  3. Agir sur les problèmes de santé mentale;
  4. Promouvoir des comportements sains et sécuritaires;
  5. Favoriser les relations interpersonnelles harmonieuses et des rapports égalitaires.
  1. Statistique Canada. Embonpoint et obésité chez les jeunes (mesures autodéclarées), 2014, publication 82-625-X.
  2. Institut de la statistique du Québec. Enquête québécoise sur la santé de la population, 2014-2015, Québec, p.140.
  3. Statistique Canada (2010). Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, 2009-2010.

Mise en ligne : 12 décembre 2016

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information   |   Nétiquette   |   Fil RSS

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017