Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec
Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures


Favoriser le dialogue entre les générations et les relations interculturelles

Pour favoriser le dialogue entre les générations et les relations interculturelles, le gouvernement s’engage dans les actions suivantes : 

Les Conversations publiques sur la solidarité et l’équité intergénérationnelles

INM

Un partenariat avec l’Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Institut du Nouveau Monde (INM) pour créer un processus annuel public, participatif et délibératif sur des questions d’ordre intergénérationnel. Conviant les citoyennes et citoyens de toutes les générations tout en donnant une place centrale aux 18 à 35 ans, les Conversations publiques leur permettront de s’informer sur les enjeux et de prendre part à un grand dialogue intergénérationnel. Elles feront l’objet d’un rapport mettant en lumière les grands consensus entendus et les points de divergence soulevés.

Des projets et des outils pour consolider le sentiment d’acceptation et d’appartenance à la société québécoise

MIDI

Le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) soutiendra des projets visant à favoriser l’exercice d’une citoyenneté québécoise active et interculturelle chez les jeunes du collégial. Ces projets seront ancrés dans les réalités vécues par les jeunes Québécoises et Québécois de toutes origines, prêtant notamment attention aux obstacles que vivent les jeunes de minorités raciales, nés au Québec, dans leur participation à la vie collective. Les activités pourront, par exemple, prendre la forme de conférences, d’ateliers de réflexion, de débats publics, de rencontres interculturelles ou de médiation culturelle (arts et cultures) en milieu collégial. Des outils pédagogiques sur l’interculturalisme pouvant être utilisés dans le cadre du programme de formation de l’école québécoise secondaire de deuxième cycle et du Programme-cadre de français pour les personnes immigrantes adultes au Québec seront également élaborés.

Mesures d’intégration culturelle à l’école*

MEES

Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) met en œuvre deux programmes, Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. un pour l’enseignement préscolaire, primaire et secondaire (PDF) et Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. un pour le collégial, qui visent à favoriser l’apprentissage du vivre-ensemble et l’acquisition d’attitudes d’ouverture et de respect de la diversité ainsi que l’intégration des élèves et des étudiantes et étudiants issus des communautés culturelles.

La Politique québécoise en matière d’immigration, de participation et d’inclusion*

Ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion

La Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Politique québécoise en matière d’immigration, de participation et d’inclusion – Ensemble, nous sommes le Québec et sa Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Stratégie d’action 2016-2021 permettront de concrétiser la vision d’une société francophone et inclusive qui vise une plus grande prospérité en s’appuyant sur l’immigration et la pleine participation des personnes immigrantes et des minorités ethnoculturelles. Plusieurs des actions que prévoit la Stratégie d’action visent les jeunes de 15 à 29 ans, qui représentent près de 30 % de l’ensemble des admissions annuelles de personnes immigrantes.

Le Plan d’action gouvernemental 2015-2018 sur la radicalisation au Québec*

MIDI

Le 10 juin 2015, le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) a dévoilé le Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Plan d’action gouvernemental 2015-2018 – La radicalisation au Québec : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble, qui vise à apporter une réponse concertée, cohérente et prompte à ce phénomène préoccupant et de nature complexe. Le Plan d’action vise à favoriser la cohésion sociale, l’inclusion et le mieux-vivre ensemble.

Le plan d’action a notamment permis de rendre les services du Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence accessibles à l’ensemble de la population du Québec, grâce à une subvention de 1,5 million de dollars de la part du ministère de la Sécurité publique. Le Centre est le premier organisme de son genre en Amérique du Nord.

Le Fonds des générations**

Gouvernement du Québec (GQ)

L’équité intergénérationnelle dépend directement de la réduction progressive de la dette publique, de la viabilité des régimes de retraite et de celle des programmes sociaux ainsi que de la santé à long terme. Au Québec, le service de la dette équivaut, en 2016-2017, à 10,2 % 10 des revenus de l’État. La réduction du poids de la dette est importante pour redonner aux générations futures la liberté de faire des choix de politiques publiques. Le Gouvernement du Québec s’est donné des objectifs de réduction de la dette, inscrits dans la Loi sur la réduction de la dette et instituant le Fonds des générations en 2006. Au fil des contributions, le solde du Fonds des générations atteindra 10,5 milliards de dollars, au 31 mars 2017 11.

*Le Québec déjà en action pour favoriser un dialogue interculture
**Le Québec déjà en action pour favoriser l’équité intergénérationnelle

  1. Source : Ministère des Finances du Québec.
  2. Ibid.

Mise en ligne : 12 décembre 2016

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information   |   Nétiquette   |   Fil RSS

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017