Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec

Secrétariat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures

Secrétariat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures


La stratégie d'action jeunesse 2016-2021:  Des projets pour la jeunesseLa stratégie d'action jeunesse 2016-2021

Le 30 mars 2016, le Gouvernement du Québec a dévoilé sa Politique québécoise de la jeunesse 2030 – Ensemble pour les générations présentes et futures.

Le gouvernement a ainsi réaffirmé l’importance qu’il accorde à la jeunesse québécoise et aux questions qui la concernent.

La Politique de la jeunesse repose sur trois principes :

  • le respect du caractère pluriel de la nation québécoise;
  • la promotion de rapports égalitaires entre les citoyennes et les citoyens;
  • l’importance d’une action gouvernementale cohérente, intégrée et innovante.

La Stratégie d’action jeunesse 2016-2021 est le premier de trois plans d’action quinquennaux successifs qui découlent directement de la Politique de la jeunesse.

Elle confirme la vision du gouvernement par la mise en œuvre d’actions concrètes en faveur des jeunes, qui viennent agir en complémentarité avec d’autres actions déjà existantes au sein du gouvernement.

Le Secrétariat à la jeunesse dispose d’un financement de plus de 200 millions de dollars, sur cinq ans, pour mettre en œuvre des mesures dont il est responsable, somme à laquelle s’ajoutent les contributions des autres ministères et organismes.

Les mesures de la présente stratégie ciblent particulièrement les jeunes Québécoises et Québécois âgés de 15 à 29 ans, ce qui correspond à la population visée par la Politique de la jeunesse.

Les jeunes de ce groupe d’âge sont les plus nombreux à vivre les transitions importantes du passage à l’autonomie que sont, par exemple, la fin de la scolarité, l’intégration sur le marché du travail, les premières relations amoureuses, le premier exercice du droit de vote ou encore la fondation d’une famille.

La vision du gouvernement n’est pas rigide, mais pragmatique, et certaines mesures, lorsque cela est justifié, pourront toucher une clientèle plus jeune ou plus âgée.

L’objectif général du gouvernement est d’accompagner les jeunes dans leur parcours vers l’autonomie à la fois dans un contexte de changement démographique et dans celui d’une gestion financière saine et respectueuse des générations présentes et futures.

En effet, la proportion des jeunes dans la population québécoise est actuellement en diminution. En parallèle, un nombre important de Québécoises et de Québécois arrivent à l’âge de la retraite. Au cours de la durée de vie de la Stratégie, pour la première fois de l’histoire du Québec, il y aura plus de départs à la retraite que de relève sur le marché du travail.

Aussi, depuis 2014, le gouvernement s’est donné le mandat de rétablir l’équilibre budgétaire afin de ne pas faire subir aux générations futures le poids des choix de société faits aujourd’hui. Cette stratégie prend également en compte le plan du gouvernement, qui vise à mieux former, à innover, à protéger l’environnement et à attirer les meilleurs chez nous.

Pour accomplir cet objectif général, la Politique de la jeunesse a établi cinq programmes de financement1. Les actions déployées par la Stratégie d'action jeunesse sont financées en grande partie à même ces programmes.

La Stratégie confirme que le gouvernement agit sur plusieurs fronts pour l'avenir des jeunes, particulièrement :

  • en les accompagnant et en les soutenant dans leurs apprentissages, leurs projets de vie et leurs initiatives;
  • en agissant sur leurs milieux de vie, afin de leur offrir des environnements stimulants, sains, sécuritaires et ouverts. L'école, le collège ou l'université, le milieu de travail, la cellule familiale et la communauté urbaine ou rurale sont tous des exemples de milieux de vie que les mesures de la Stratégie peuvent chercher à influencer afin de faciliter le passage des jeunes à l'autonomie.

La Stratégie présente des actions gouvernementales consacrées à la jeunesse, par l'entremise du Secrétariat à la jeunesse ou d'autres ministères et organismes. Elle ne vise toutefois pas à englober l'ensemble des services gouvernementaux offerts aux jeunes.

Un grand nombre de programmes, de mesures et de services gouvernementaux ou municipaux offerts à la population répondent, entre autres, aux besoins des jeunes.

La Stratégie propose donc des mesures et des services complémentaires aux services offerts par les ministères et organismes. Plus particulièrement, elle met en place des actions conformes aux cinq axes d'intervention ciblés dans la Politique de la jeunesse :

  • Santé – De saines habitudes de vie, dans un environnement sécuritaire;
  • Éducation – Un environnement scolaire favorisant la persévérance et la réussite éducative;
  • Citoyenneté – Une jeunesse engagée en faveur de la culture, de la communauté et de la société;
  • Emploi – Des jeunes prêts pour le travail, une économie prête à les accueillir;
  • Entrepreneuriat et relève – Un soutien à l'entrepreneuriat jeunesse et à la relève.

Chacun de ces axes d'intervention se décline en cinq objectifs. Les mesures de la Stratégie se rapportent plus précisément à un ou à plusieurs objectifs.

La description des mesures de la Stratégie est complètée, dans le texte, par une mise en valeur des actions importantes déjà en place au sein du gouvernement et qui sont en adéquation avec plusieurs objectifs de la Stratégie2.

Il est à noter que des projets structurants touchent directement à plusieurs axes d’intervention de la Politique de la jeunesse. Ils sont présentés d’entrée de jeu dans la Stratégie afin d’en permettre une meilleure appréciation globale.

Une section fait état des moyens qu’utilisera le gouvernement pour mettre en valeur les réalisations et les succès des jeunes auprès de la population ainsi que pour entrer plus efficacement en communication avec eux.

Le cadre financier de la Stratégie est également présenté.

  1. Un programme destiné au financement d'organismes sans but lucratif, de coopératives et d'organismes publics; un programme consacré au Créneau carrefour jeunesse; un programme associé aux Offices jeunesse internationaux du Québec; un programme pour des stratégies d'action pour la jeunesse autochtone et un programme consacré à la recherche et à l'innovation en matière de jeunesse.
  2. Le suivi de ces actions est assuré de façon autonome par les ministères et organismes qui en sont responsables.

Mise en ligne : 12 décembre 2016