Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec
Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures


Encourager l’accès aux études supérieures

En 2011-2012, environ un jeune sur deux âgé de 17 à 19 ans fréquentait un établissement postsecondaire à temps plein (données non présentées). Chez les jeunes âgés de 20 à 24 ans, cette proportion était de 30 % (figure 6).

Figure 6 Proportion1 de la population des 20 à 29 ans fréquentant un établissement collégial ou universitaire selon l’âge, le sexe et le régime d’études, Québec, année scolaire 2011‑2012


  1. Les proportions sont calculées en divisant l'effectif scolaire d'un âge donné au 30 septembre de l'année scolaire en cours par la population du même âge à la même date.

Source : Ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Indicateurs de l'éducation - Édition 2014, adapté par l'Institut de la statistique du Québec.

Version accessible de la figure 6

Pour de nombreux jeunes, le projet d’études postsecondaires représente un important facteur de persévérance tout au long du parcours scolaire.

Les études supérieures, au collégial et à l’université, sont un levier de mobilité sociale pour la personne. Un diplôme d’études supérieures représente un atout professionnel important. Pour la collectivité, les études supérieures constituent un outil de développement des connaissances en même temps qu’un facteur de prospérité économique.

Plusieurs facteurs conditionnent l’accès aux études supérieures

L’accès aux études supérieures dépend de considérations de plusieurs ordres. Au Québec, les étudiants et étudiantes bénéficient de la gratuité aux études collégiales, de droits de scolarité universitaires parmi les moins élevés au Canada ainsi que d’un système de prêts et bourses. Sur le plan géographique, et malgré un déploiement des cégeps et des universités sur l’ensemble du territoire, la distance peut rendre les études supérieures moins accessibles. Les nouvelles technologies de l’information facilitent cependant la formation à distance.

L’accès aux études est également influencé par des déterminants socioculturels, tels que les caractéristiques familiales, linguistiques et sociales.

Par ailleurs, un nombre croissant d’étudiants et d’étudiantes empruntent des parcours atypiques combinant les études, le travail et les responsabilités familiales.

L’accessibilité aux études supérieures est un important facteur de prospérité des personnes comme de l’ensemble de la société.

Pour cette raison, la Politique québécoise de la jeunesse 2030 comprend les objectifs spécifiques suivants :

  • favoriser les diverses formes d’accessibilité aux études supérieures pour tous les jeunes ayant le désir et la capacité d’accéder à de telles études;
  • étudier les dynamiques entourant les passerelles entre les différents ordres d’enseignement et mettre en œuvre des innovations en la matière.

Mise en ligne : 30 mars 2016

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information   |   Nétiquette   |   Fil RSS

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017