Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec
Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures


Favoriser le dialogue entre les générations et les relations interculturelles

Une jeunesse engagée dans la culture, dans la communauté et dans la société contribue directement à l’établissement de relations étroites entre les générations ainsi qu’au renforcement de relations interculturelles harmonieuses.

Le dialogue intergénérationnel

Dans les démocraties modernes, il existe une préoccupation de fond quant à l’équité de traitement entre les générations. Pour le gouvernement, il est clair que le dialogue, les collaborations et le partage intergénérationnel sont la clé qui permettra au Québec de relever les défis des mutations démographiques.

Un dialogue essentiel devant les défis à relever

Ce dialogue intergénérationnel s’impose pour relever les défis économiques, sociaux et politiques résultant des changements démographiques.

  • Sur le plan économique, s’il souhaite maintenir le niveau des services et le financer, le Québec devra créer de la richesse à partir d’un bassin de population active, en diminution par rapport aux années précédentes (figure 8).
  • Sur le plan social se posera la question de la répartition des services offerts à chaque génération.
  • Sur le plan politique, les préoccupations et les besoins d’un nombre croissant de personnes âgées orienteront les débats et les interventions publiques. À l’inverse, les jeunes éprouveront des difficultés à faire entendre leurs priorités et leurs aspirations en raison de leur poids démographique moindre.

Figure 8Évolution de la durée de vie active au travail d’un individu en 1970 et en 2009


  1. L’espérance de vie pour les hommes a été utilisée afin de mieux refléter la composition du marché du travail de l’époque. Pour une femme, l’espérance de vie à 65 ans en 1970 s’élevait plutôt à 17 ans.
  2. L’espérance de vie des hommes a été utilisée aux fins de comparaison avec l’année 1970. Pour une femme, l’espérance de vie à 65 ans en 2009 s’élevait à près de 26 ans.

Source : D’Amours et autres (2013). Innover pour pérenniser le système de retraite.

Version accessible de la figure 8

La solidarité, la compréhension et la création de projets communs

Le dialogue entre les générations s’imposera pour maintenir la solidarité et la compréhension des réalités vécues par les membres des différents groupes d’âge ainsi que pour définir des solutions interpellant ensemble les différentes générations.

Ce dialogue permettra un échange d’expériences enrichissantes entre les générations. Il facilitera la relève, grâce à la formation et à l’accompagnement des jeunes générations.

L’une des réalités démographiques actuelles est le fait que les aînés vivent plus longtemps en bonne santé. Ils peuvent ainsi partager leurs acquis et leur savoir dans de meilleures conditions avec les plus jeunes.

Le dialogue entre les générations conduit concrètement à la création d’initiatives communes sur des intérêts partagés, tels que la préservation de l’environnement. Ces initiatives permettent le partage des connaissances et des compétences entre les participants et participantes d’âges différents.

Les relations interculturelles

Une jeunesse engagée dans la société québécoise d’aujourd’hui s’investit également pour favoriser des relations interculturelles harmonieuses.

Le Québec mise sur l'immigration pour soutenir sa croissance démographique, et cette volonté se maintiendra pour les prochaines années. La croissance démographique future sera largement tributaire de l’immigration. Cette réalité contribue directement à accroître la diversité de la société québécoise.

La capacité de dialoguer respectueusement et un effort de compréhension mutuelle permettront au Québec de tirer profit de cette nouvelle réalité.

Le dialogue entre les générations et une solidarité accrue entre les personnes d’âges différents constituent les meilleurs moyens de répondre aux défis économique, social et politique résultant des changements démographiques.

Pour cette raison, la Politique québécoise de la jeunesse 2030 comprend les objectifs spécifiques suivants :

  • favoriser l’établissement de relations intergénérationnelles positives et enrichissantes pour tous et pour toutes;
  • encourager la création de liens de solidarité entre les Québécois et les Québécoises de toutes les générations et de toutes les origines;
  • contribuer à la création d’environnements établissant des ponts entre les générations et favorisant des activités de mentorat et de maillage.

Mise à jour : 4 avril 2016

Mise en ligne : 30 mars 2016

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information   |   Nétiquette   |   Fil RSS

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017