Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec
Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures


La jeunesse autochtone : des réalités particulières

La Politique québécoise de la jeunesse 2030 prend en compte les réalités particulières de la jeunesse autochtone, qui diffèrent sur de nombreux points des défis auxquels est confronté l’ensemble de la jeunesse québécoise.

Une société jeune

Sur le plan démographique, les jeunes Autochtones représentent une partie importante et croissante de leurs communautés. Selon le recensement de 2011, près de 50 % de la population autochtone du Québec avait 29 ans et moins1. Comparativement, les jeunes de 29 ans et moins représentaient environ 35 % de la population du Québec à la même date1. Cette situation représente une occasion unique pour les jeunes Autochtones de devenir des leaders dans leurs communautés et, ainsi, de contribuer activement au développement de celles-ci.

Des besoins bien définis

Lors des consultations auxquelles ils ont participé, les jeunes Autochtones ont envoyé un message très clair : la culture est au centre de leurs réflexions et de leurs demandes. La réalisation de projets de valorisation des cultures et des langues représente une priorité et passe par des liens intergénérationnels dans la communauté.

Les jeunes Autochtones sont plus confrontés à des problèmes préoccupants de dépendance, de violence, de santé mentale, de décrochage scolaire, de chômage et d’accès au logement.

L’isolement géographique de certaines communautés soulève également des défis majeurs se traduisant concrètement par l’offre d’aliments frais et de qualité à des coûts raisonnables ainsi que par l’accès à un service Internet performant et abordable.

À l’extérieur des communautés, les jeunes Autochtones sont souvent victimes de préjugés et de discrimination. Cette situation se répercute sur leur insertion sur le marché de l’emploi et sur leur accès au logement. De plus, le manque de programmes, de services, de ressources et d’outils adaptés à leur culture et mis en place pour leur venir en aide est un enjeu majeur à prendre en compte lorsque les jeunes Autochtones viennent s’établir en milieu urbain, que ce soit pour le travail, pour les études, pour des soins ou pour toute autre raison.

1 Recensement de 2011, Statistique Canada.

Mise en ligne : 30 mars 2016

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information   |   Nétiquette   |   Fil RSS

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017