Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec
Secrétariat à la jeunesse - Gouvernement du Québec

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures

Secrétatiat à la jeunesse - Ensemble pour les générations présentes et futures


Stratégie d’action jeunesse inuite 2016-2021 - Politique des aînés et plan d’action Dévoilement de deux nouveaux outils de développement social et culturel au Nunavik

Québec, le 22 août 2018. – Le gouvernement du Québec est fier d’annoncer que les jeunes Inuites et Inuits disposent d’un nouvel outil pour orchestrer leur épanouissement et pour réaliser leur plein potentiel : la Stratégie d’action jeunesse inuite 2016-2021, élaborée grâce à la précieuse collaboration du Conseil jeunesse Qarjuit. De même, l’Administration régionale Kativik a dévoilé officiellement sa Politique des aînés, doublée d’un plan d’action.

C’est ce qu’a annoncé, aujourd’hui, le député d’Ungava, M. Jean Boucher, au nom du ministre responsable des Affaires autochtones, M. Geoffrey Kelley, et de l’adjointe parlementaire du premier ministre pour les dossiers jeunesse, Mme Karine Vallières.

La Stratégie d’action jeunesse fait suite à une importante consultation réalisée auprès des jeunes Inuites et Inuits. Elle traduit les préoccupations de ces jeunes, notamment au regard de leur santé mentale et physique, de l’éducation et de la persévérance scolaire, de l’emploi et de l’identité culturelle. Elle positionne clairement ces derniers comme partie prenante de la prospérité de leur nation. D’ailleurs, la création d’un vaste réseau de jeunes capables de mobiliser leurs communautés figure parmi les priorités d’action de la Stratégie.

L’élaboration de cette stratégie s’inscrit dans la foulée de la Politique québécoise de la jeunesse 2030 et de la Stratégie d’action jeunesse qui la complète. Au cours des quatre prochaines années, le gouvernement du Québec versera annuellement 400 000 $ afin de faciliter la réalisation de cette stratégie.

La Politique des aînés et plan d’action, présentée par l’Administration régionale Kativik, a été élaborée par l’entremise du programme MADA (Municipalités amies des aînés) du ministère de la Famille. Elle va permettre aux communautés locales d’offrir à leurs citoyennes et citoyens âgés les services et les soins dont ils ont besoin. Cette démarche contribuera elle aussi à l’atteinte des objectifs poursuivis par le Plan d’action pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits 2017-2022.

Citations :

« Avant tout, je tiens à féliciter le Conseil jeunesse Qarjuit, qui a vraiment fait un travail exceptionnel. C’est un interlocuteur par excellence pour tous les jeunes Inuites et Inuits qui se perçoivent, à juste titre, comme des agents de changement au sein de leurs communautés. Celles-ci sont jeunes et remplies de potentiel; cette stratégie concorde parfaitement avec cette vision d’avenir, d’autant plus qu’elle est soutenue par des objectifs et des moyens concrets pour les réaliser. Je salue chaleureusement cette démarche entreprise auprès des jeunes, de même que le travail effectué par l’Administration régionale Kativik pour les aînés. Ces deux initiatives contribueront assurément à l’amélioration de la qualité de vie des Nunavikoises et Nunavikois. »

Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones

« Il est heureux que ces deux stratégies prennent forme presque simultanément, parce qu’elles sont susceptibles de se nourrir l’une de l’autre. Par ailleurs, on ne peut qu’encourager le renforcement des liens intergénérationnels, en particulier lorsque ce dernier est souhaité par chacune des parties. C’est un atout indiscutable dans un contexte où l’on veut valoriser la culture et favoriser la cohésion au sein des communautés. »

Jean Boucher, député d’Ungava et adjoint parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

« Les jeunes Inuites et Inuits veulent s’affirmer fièrement dans le monde d’aujourd’hui. Le regard qu’ils posent sur leur réalité est lucide, et les objectifs qu’ils se donnent sont concrets. La culture et les valeurs inuites pourraient bien constituer des outils précieux pour ces jeunes afin qu’ils élaborent leur propre conception de la réussite. Tout cela est extrêmement prometteur. »

Karine Vallières, adjointe parlementaire du premier ministre pour les dossiers jeunesse

« Gardiens du patrimoine, de la culture et de la langue, les aînés sont des membres essentiels de la société au Nunavik. Le document intitulé Politique des aînés et plan d’action de l’Administration régionale Kativik soulève les enjeux auxquels ces gens font face, notamment en ce qui a trait à leur santé, à leur sécurité et à leur participation sociale à la communauté. Le plan d’action inclut des solutions concrètes pour aborder ces enjeux, en misant sur la collaboration de plusieurs organisations de la région. Il s’agit aussi d’une ouverture au dialogue, qui contribuera certainement à faciliter les rapprochements intergénérationnels. »

Jennifer Munick, présidente de l’Administration régionale Kativik

Faits saillants :

  • Deux autres stratégies d’action jeunesse autochtone sont prévues par la Politique québécoise de la jeunesse 2030. La Stratégie d’action jeunesse crie 2017-2022, réalisée par le Conseil jeunesse de la nation crie, a été dévoilée en mai dernier. La stratégie d’action jeunesse autochtone est en cours d’élaboration par le Réseau jeunesse de l’Assemblée des Premières Nations du Québec, Femmes autochtones du Québec et le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec.
  • La Politique québécoise de la jeunesse 2030 est sous la responsabilité directe du premier ministre. Elle est un cadre de référence et une occasion pour le gouvernement de donner une impulsion nouvelle à son intervention en faveur des jeunes.
  • La Stratégie d’action jeunesse 2016-2021 contient les mesures que le gouvernement compte financer pour réaliser les objectifs de la Politique québécoise de la jeunesse 2030 au cours des cinq prochaines années.
  • Le Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits porte une attention particulière aux jeunes Autochtones. Il vise à soutenir les milieux autochtones afin que ceux-ci puissent accompagner les jeunes dans leur itinéraire de vie et offrir des services qui aideront ces derniers à devenir des citoyennes et citoyens actifs capables d’occuper efficacement la place centrale qui leur revient nécessairement dans l’évolution et la vitalité de leur communauté et de la société québécoise dans son ensemble.
  • Une mesure de ce plan d’action, sous la responsabilité du Secrétariat aux aînés, vise particulièrement l’élaboration d’initiatives, par l’entremise du programme Municipalité amie des aînés en milieu autochtone : « Offrir un service d’accompagnement personnalisé pour les communautés des Premières Nations et des Inuits désireuses de mettre en place les conditions qui optimisent les possibilités de vieillissement actif. »
  • La Stratégie d’action jeunesse inuite 2016-2021 a pour mission de positionner les jeunes Inuites et Inuits comme partie prenante de la prospérité de leur nation.

Liens utiles :

-30-

Mise en ligne : 22 août 2018

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information   |   Nétiquette   |   Fil RSS

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018